Archives de Tag: Chinois

Cyberattaques de l’Élysée : le coupable à tout prix

La une de l'Express

La une de l’Express, tout en loltoshop

Trois mois après que le Télégramme de Brest a révélé les attaques informatiques subies par l’Élysée en mai 2012, l’Express lève le voile sur la nature de cette attaque. Mais malheureusement pour les prophètes de juillet, le hacker n’est ni chinois ni turc. Et malheureusement pour l’Express, ses informations ne sont pas aussi concluantes qu’il le laisse entendre.

 Difficile de passer à côté du « scoop » de l’Express : couverture racoleuse et iconographie reptilienne annoncent une information de la première importance. Tel un serpent, un câble Ethernet enserre l’Élysée, tandis que l’hebdomadaire martèle une sémantique guerrière pour dénoncer la « cyberguerre » menée par des « mercenaires du numérique ». Ces révélations parues dans son édition du 21 novembre 2012 reviennent en fait sur une histoire  déjà traitée sur le blog : le piratage du système informatique du « château » en mai, découvert par le Télégramme de Brest et relayé dans toute la presse en juillet.

 Les Chinois n’ont plus la cote

À l’époque, on savait bien peu de choses sur cette attaque. Dans son article initial (devenu payant), le Télégramme ne disposait que d’éléments partiels : la date (approximative) du piratage, le temps qu’il a fallu pour sécuriser de nouveau le réseau de l’Élysée, et des déclarations d’une source « proche du dossier » indiquant que le coupable pourrait bien être un allié.

Ce « scoop » bien fragmentaire avait alors poussé à la presse à jouer une partition étrange, où elle mettait ces attaques en perspective avec d’autres intrusions, plus anciennes, d’origine chinoise tout en reconnaissant (parfois) que la Chine semblait hors de cause dans ce cas précis (ainsi TF1.fr,  le Journal du Net, ou encore 20minutes.fr). Des supputations à n’en plus finir qui avaient poussées Atlantico à s’avancer encore davantage dans un article intitulé « Exclu : les cyber-attaques sur l’Elysée en provenance de Turquie ». Et d’annoncer fièrement « Selon des informations obtenues par Atlantico, les pirates ayant attaqué l’Elysée au mois de mai ne seraient pas Chinois, ni  Russes mais Turcs. »

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , ,

Retour sur les cyberattaques de l’Élysée

Pas de sources, pas de certitudes, pas d’infos… pas grave.

Le 11 juillet au matin, le Télégramme de Brest créait l’émoi : l’Élysée aurait été cyber-attaqué à deux reprises les 6 et 15 mai 2012, selon une source aussi bien informée qu’anonyme. Cette information de premier ordre ne méritait apparemment pas l’emploi de l’indicatif. Une humilité bienvenue : l’article du Télégramme (devenu payant, malheureusement) se nourrit d’un cocktail saisissant de sources non-vérifiées et de stéréotypes maladroitement articulés autour de faits sans liens entre eux.

Car si le témoignage d’un officiel inévitablement « proche » de l’inévitable « dossier » constitue le cœur de l’information du quotidien breton, cette source n’en reste pas moins évasive. De ces deux attaques, on ne sait finalement rien : ni le mode opératoire (attaque par déni de service ou véritable hack ?), ni ses conséquences. Tout juste apprend-on qu’elles seraient survenues les 6 et 15 mai 2012 (le jour de l’investiture de François Hollande, donc), et qu’il aura fallu trois jours aux services de l’Élysée pour reconstruire une partie de leur système d’information. Ce dernier fait est typique de la donnée qui ne donne rien. Sur des sites plus spécialisés, on nous rappellera plus tard qu’il s’agit d’une durée relativement courte, qui ne permet pas de jauger de la gravité d’une éventuelle attaque. Mais qu’importe. Notre vaillant investigateur garde une carte dans sa manche pour s’assurer une reprise automatique et générale : la menace chinoise.

Lire la suite

Tagué , ,